Les Traumatismes

HYPNOSE DANS LE TRAITEMENT DES TRAUMATISMES PSYCHIQUES, DES ETATS STRESS AIGU ET DANS LES ETATS DE STRESS POST-TRAUMATIQUE (D. SMAGA)

Les symptômes primordiaux du syndrome de stress post-traumatique (SSPT) sont la réexpérimentation de l’événement traumatique au travers d’images intrusives, les efforts délibérés pour éviter de penser à cet événement ou encore afin d’éviter certains lieux ou situations pouvant éveiller des souvenirs douloureux.

Peu après l’événement traumatique, un sentiment d’être anesthésié ou détaché des autres peut apparaître. Il peut y avoir une diminution de la capacité de porter attention aux autres ou encore à ressentir des émotions telles que la tendresse, le désir sexuel, etc. On peut aussi rencontrer un état d’hyperactivité pouvant se traduire par des difficultés à trouver le sommeil, un état de perpétuel « qui vive », une plus grande nervosité et des réactions de sursauts exagérées. D’aucuns éprouvent de la difficulté à se concentrer et se sentent «les nerfs à fleurs de peau ». Il peut y avoir un blocage lorsque la personne essaie de se rappeler l’événement. Certaines personnes ont l’impression qu’une partie de leur Être est restée liée à l’événement traumatique, comme si le temps ne s’écoulait plus. C’est d’ailleurs l’impression que donne souvent les victimes d’événements dramatiques.

Lorsqu’ils évoquent le trauma, l’événement n’est pas relaté comme un souvenir mais comme un drame toujours présent. En ce sens, la personne vit à la fois dans le temps présent mais aussi dans son vécu traumatique. Les patients parlent souvent d’une partie d’eux-mêmes qui est morte durant le trauma. Les traumatismes psychiques se caractérisent par la qualité dissociative de ce type d’expérience (qui est la perception non volontaire d’aspects de l’expérience traumatique).

C’est l’une des indications pour les traiter par l’hypnose

En savoir plus

Plusieurs techniques hypnotiques peuvent être utilisées dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique

L’hypnose peut être utilisée comme une psychothérapie de soutien pour le contrôle de l’anxiété, pour la remémoration du traumatisme quand le patient ne se souvient plus de l’événement traumatique, comme technique pour induire une abréaction et comme technique intégrative pour permettre la cicatrisation de l’aspect dissociatif.

L’hypnose permet au sujet de maîtriser l’anxiété qui survient lorsque des images du trauma s’imposent à lui. Cette technique a un effet de distanciation et lui permet de prendre du recul.
Les techniques d’ auto-hypnose peuvent aussi l’aider à mieux contrôler ses symptômes patient d’accroître son sentiment de sécurité, d’estime de lui et de contrôle sur ses symptômes dissociatifs.
L’hypnose est aussi utilisée comme technique pour revivre une partie ou tout l’événement traumatique et de retrouver les éléments déniés ou refoulés. Il s’agit d’un procédé permettant de créer un changement puis de l’utiliser pour induire d’autres changements. Dans ce contexte, revivre l’événement traumatique ou retrouver tout ou partie de la mémoire du trauma peut l’aider à aller de l’avant. Lorsque l’on veut aider le patient à revivre l’événement traumatique, une technique consiste à suggérer au patient particulièrement anxieux qu’il peut revivre le trauma ou se le remémorer par l’intermédiaire d’un écran de télévision, par exemple, où il revoit le film du traumatisme vécu. Pour les patients particulièrement anxieux, on peut même leurs suggérer qu’ils peuvent à tout moment stopper ce film en arrêtant l’image vidéo.
L’hypnose comme technique d’abréaction En hypnose, l’abréaction est la technique qui consiste à permettre au patient de revivre le trauma et les affects qui y sont associés. Cette technique est plus particulièrement utile dans les soins post-immédiats mais peut également s’appliquer pour les cas de stress post-traumatique. Elle permet de retrouver des éléments oubliés ou réprimés du traumatisme et de les réintégrer dans le vécu du sujet. Le succès de la technique d’abréaction doit induire une nouvelle vision de la situation traumatique et du vécu affectif.
Cette possibilité de contrôler à nouveau ses émotions redonnent au patient une estime de lui-même qu’il avait perdu. La maîtrise de ses émotions entraîne la réintégration du temps du trauma au temps actuel. Par exemple, lorsqu’un patient a été terrifié lors d’un attentat où des personnes sont mortes autour de lui. On peut lui faire revoir la scène en lui permettant de constater que toutes les personnes ne sont pas mortes ou blessées, que des victimes ont survécu ou de revivre le moment où il s’est senti hors de danger et soulagé. En résumé, par la technique hypnotique, l’on peut ouvrir une « porte de sortie » ou les émotions vécues lors du traumatisme pourront être évacuées.

 

Le médecin thérapeute

Déroulement consultations

Approche Originale

Me contacter

Consultation par skype

Dr. Philippe Demoulin

Lieu des consultations

Contactez-moi

Des questions ? Remplissez le formulaire.

Prendre rendez-vous ? appelez-moi au +32 474 48 84 34

2 + 14 =

L’hypnose, outil de santé & d’épanouissement personnel

+32 474 48 84 34

info@hypnose-mons-bruxelles.be

MONS - BRUXELLES

Drève du prophète 8 – 7000 Mons
Boulevard Sylvain Dupuis 360 – 1070 Bruxelles